Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lacalavera

  • Retour à la ZAD

    Monsieur le premier ministron le monsieur du gouvernail le guide des françons vous qui commandez le roi des rennes à la barre du bateau à la proue l’autorité je l’ordonne suivez-moi l’avenir en avant droite !

    monsieur vous passerez en revue du menton les gardes comme un général à l’assaut des nuages aurez-vous une pensée pour Vital Michalon pour Rémy Freysse monsieur vos gardes ils marcheront par divisions par cohortes robocops flics noirs cuirassés armés pour la guerre celle des balles en caoutchouc dum dum plop plop ils marcheront flashballs tasers lanceur GL06 grenades fracasses

    ils chargeront les cabanes dernière sommation ils encercleront les fermes coucheront les blés dispersez-vous sécurité sécurité pour les poupées et les ours peluche pour les statues de bois pour les papiers colorés pour les poules et les brebis sécurité pour les potagers ils chargeront bousculeront les poulaillers dispersez-vous dum dum plop plop

    Ici pousseront des entreprises ici, ici et là Vinci Entreprise, Bouygues Entreprise, Bolloré Entreprise et nous sommes des bâtisseurs nous sommes des conquérants nous sommes des capitaines c’est la loi…scrouitch de la République…scrouitch
    ici rouleront des avions nous ferons des nids de moteurs, de moteurs et de goudron dum dum plop plop dans les fumées qui piquent vous serez pliés en deux dernière sommation c’est la loi tordus pliés vous serez position de sécurité ici poussera la France dum dum plop plop la France droite celle qui prend la mort dans ses filets



    © Lacalavera

  • sous le regard des machines

    ça ne se voit pas un peu comme la maladie de la mémoire à trous un peu comme la forêt canadienne du côté de l'Alberta, on laisse quelques lignes d'arbres, quelques neurones en piquets et le tour est joué la machine répond aux fonctions de base une fois sur deux c'est suffisant surtout pour les regards pressés ou fuyants vers les écrans c'est pixelisé sur les bords mais le reste de l'image est encore net

    à l'avenant c'est une nécrose on enlève les parties friables, cette poussière organique que l'on recherche sur Mars en se disant qu'elle était redondante au système que ça marchera pareil in fine on se retrouve avec des assemblages compliqués on ne sait plus à quoi cela sert mais on les garde en exposition

    j'aime particulièrement la mémoire à trous c'est la pièce emblématique de notre collection elle est déclinable dans tous les tons et coloris acrylique ou coton à mesure que nous numérisons nous disparaissons c'est aussi simple que cela nous tombons dans l'en-bit on peut le comparer aux sables du désert au stade avant la poussière à l'instable où tout est mélangé sans structure ni mémoire de forme grain ultime de matière pixel bit

    la trame est cramée la perce au fond la troue et ça coule l'information se relâche se défait fond certains grattent d'autres fouillent mais rassembler est insensé les mains peinent à résoudre le niveau du jeu un rien nous étourdit qu'importe nous chevauchons des machines



    © Lacalavera

  • de la fabrication des noeuds

    rien n'éclaire
    tout est phare
    les voies sont coupées
    tout s'intrique
    les fils sont reliés
    chacun tire de son côté
    et cela resserre le nœud